Le quatrième mur / Sorj Chalandon

Nous sommes en 1982. Le Liban est en guerre.

Une guerre qui divise le pays en d’innombrables communautés (Druze, Palestinien, chrétien, chiite, Phalangiste). Le rêve de Sam, un homme de théâtre et militant politique, est de monter la pièce Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth. Pour cela, il souhaite associer des comédiens de toutes les communautés. Alors qu’il se sait mourant, Sam fait promettre à son ami Georges, un jeune soixante-huitard, révolté et un peu idéaliste, de partir au Liban accomplir ce projet. Georges se retrouve impliquer dans ce conflit qui le dépasse, avec la lourde tâche de réunir sur une même scène des individus qui se tiraient dessus l’heure d’avant. Avec la volonté (utopie illusoire?) d’arracher un peu de paix à cette ville sous tension permanente.

« Je suis allé à Beyrouth le 10 février 1982, main tendue à la paix. Avant que la guerre ne m’offre brutalement la sienne …« .
Les réalités du théâtre et de la guerre se mélangent dans cette œuvre bouleversante. Bien que propulsé dans ce contexte absurde et violent de la guerre, la plume de Sorj Chalandon et la base philosophique du texte d’Antigone donnent toute sa force au récit.
2013 

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue