Let it glow / Rover

« Rover, c’est avant tout une voix. Un timbre angélique à la Antony and the Johnsons lorsqu’il s’envole dans des octaves hautes et de la roche rugueuse lorsqu’il redescend dans les ténèbres. Le plus fort, c’est qu’il passe de l’une à l’autre en un claquement de doigts. On pourrait s’arrêter à ces prouesses que ça nous suffirait déjà mais derrière, en décor, l’instrumental est tout aussi envoutant. Hors de question de faire ces trucs-là, mais oui vous savez, ce qu’on appelle « couplets », « refrains », tout ça, avec une structure de morceau bien définie, bien symétrique et sans surprises… Non, non. L’artiste propose quelque chose de différent, des ponts inattendus, des couplets qui ne se ressemblent pas, des instruments guests qui s’incrustent, parfois juste sur une petite seconde, provoquant le chamboulement du morceau. Et malgré tous ces rebondissements, l’album conserve une unité, une cohérence, quelque chose de rond, de suave, de sérieux. »

Extrait de la chronique sur www.lagrosseradio.com

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue