Les tueurs de la lune de miel / The Honeymoon Killers

Ne vous fiez pas à leur patronyme inquiétant, emprunté à une sorte de duo d’assassins itinérants ayant sévit à la fin des années 40 qui inspira également le réalisateur Leonard Kastle.

Punks foutraques et avant-gardistes, Les Tueurs de la Lune de Miel sont belges et vous feront plutôt mourir de rire avec leurs vannes caustiques et dadaïstes chantées sur des rythmiques expérimentales et des arrangements astucieux qui décloisonnent les genres: une ingénue qui se demande si son copain n’est pas porté sur les garçons, un couple qui s’engueule dans une voiture et la femme se retrouve dans un arbre, des reprises psychotroniques et décalées de Nationale 7 de Trénet, de Laisse tomber les filles de Gainsbourg, et de L’heure de la sortie de Sheila…Un album qui est presque sorti 30 ans trop tôt.

 
2003

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue