Grizzly man / Werner Herzog

Dans ses films comme dans ses documentaires, Herzog s’intéresse souvent à des sujets ou thématiques jusqu’au-boutistes. La folie des conquistadors dans le bouleversant Aguirre, la colère de Dieu ou la peine capitale dans Into the abyss.

Comme son titre l’indique, Herzog dresse ici le portrait d’un passionné des ursidés, Timothy Treadwell, qui se fera dévorer par un grizzly avec sa compagne lors d’une expédition dans un parc naturel d’Alaska.
Le documentaire, qui rassemble treize années de bandes tournées par Treadwell lui-même, laisse une impression bizarre devant l’inconscience suicidaire et la naïveté érémitique de cet écologiste radical, controversé et mégalomane. Des rumeurs, alimentées par une fausse bande audio de son calin fatal avec nounours sur youtube, le passé trouble de Treadwell et la réalisation d’un faux documentaire par Herzog sur le monstre du Loch Ness, mettront à mal la véracité du documentaire. L’issue, pour l’homme-grizzly, apparaissait pourtant inéluctable.
2005

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue