Les crayons rentrent à la maison / Oliver Jeffers – Drew Daywalt

Voilà un album très drôle, à lire absolument à voix haute sur le ton de la revendication. Décalé et haut en couleurs, voici la suite de « Rebellion chez les crayons ». Sur le  procédé de la correspondance, les différents crayons de couleur écrivent à Duncan, leur propriétaire, sur de magnifiques cartes postales vintage où ils étalent leur soif d’évasion et leurs nombreuses doléances. C’est vraiment hilarant (c’est rare qu’un album jeunesse me fasse vraiment rire) dans le texte et le trait d’Oliver Jeffers est pile poile dans le ton.

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue