Etoile Distante / Roberto Bolaño

Enfin ! Alors qu’il est l’un des auteurs les plus lus aux Etats-Unis, Roberto Bolaño n’avait toujours pas trouvé l’écho qu’il méritait dans l’hexagone.
Les signes pourtant se multipliaient ces dernières années, hommages plus ou moins clairs à l’oeuvre du grand auteur chilien : « Blanès », d’Hedwige Jeanmart, « Patagonie intérieure » de Lorette Nobécourt, « Le roman de Bolaño » d’Eric Bonnargent et Gilles Marchand.
France-Culture lui a aussi consacré récemment un très beau cycle de quatre émissions.
Et puis cet été son grand oeuvre a été adapté au théâtre par un metteur en scène français, coup de tonnerre à Avignon.
Il faut lire et relire encore cette oeuvre protéiforme, naviguer dans ses vastes territoires, et l’une des portes d’entrée est également un de ses premiers romans traduits en France : Etoile Distante.

Traduit de l’espagnol par Robert Amutio.

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue