Je ne suis pas un salaud / Emmanuel Finkiel

Eddie cherche un travail de commercial et à renouer avec son ex Karine avec laquelle il a eu un enfant. Un soir, à la sortie d’un bar, il est violemment agressé et désigne à tort Ahmed, qu’il avait rencontré lors d’un stage à pôle emploi, comme le coupable.

Au fur à mesure qu’il s’enfonce dans son mensonge « raciste », la culpabilité, la haine de lui-même, des autres, de l’esprit de caste et de sa condition sociale (celle des ploucs, des sans dent, de ceux qui connaissent le prix d’un pain au chocolat…), il se rapproche de sa famille. La cassure qui s’opère alors au fond de lui apparait inéluctable. Un drame social qui n’est pas sans rappeler La loi du marché ou L’adversaire. Un scénario sombre et désespéré, des interprètes (Nicolas Duvauchelle et Mélanie Thierry) qui jouent juste, une mise en scène au cordeau et un thème musical anxiogène qui illustrent un propos à la fois réaliste et radical. Vous ne sortirez pas indemne de son visionnage.
2016

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue