Le tombeau d’Alexandre / Chris Marker

Comme Joris Ivens, Chris Marker a cherché toute sa vie à témoigner des utopies politiques du XXè siècle.

On lui connait « Loin du Vietnam » ou « Le fond de l’air est rouge », mais moins cet hommage vertigineux à un cinéaste russe hors-norme
qui a cru toute sa vie à la chimère soviétique, pour mourir (heureusement) au début de la perestroïka : Alexandre Medvedkine.
Chris Marker sait sublimer les expressions des visages et révéler des pans cachés d’histoire non-officielle ; sa mise en perspective du parcours de Medvedkine dans le chaos du XXè siècle russe est brillante.
Il parle d’une époque où la puissance du cinéma sur les consciences était réelle : « aujourd’hui la télévision inonde le monde entier d’images dépourvues de sens, et plus personne ne pleure. »
Un documentaire sur la création, l’utopie et le totalitarisme ; pour les blasés, les insoumis, les nostalgiques.

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue