La fin d’une imposture / Kate O’Riordan

À la limite du thriller débridé, macabre et haletant, accompagnant la métamorphose d’une mère éplorée en guerrière, prête à tout pour sauver son foyer. 

À quelques jours de Noël, les Douglas s’apprêtent à accueillir, à Londres, leur fils Rob, de retour d’un voyage en Thaïlande. Sa mère, Rosalie, espère bien puiser dans ces retrouvailles la force de pardonner une aventure extraconjugale à Luke, son époux. Mais Rob est mort accidentellement sur un rivage thaïlandais, d’une noyade.

Le couple ne résistera pas à ce drame et la jeune Maddie – qui s’est mystérieusement accusée d’être responsable de la mort de son frère – sombre dans une dépression si grave qu’elle sera internée dans un hôpital psychiatrique.
Elle en sortira grâce à un ami de la famille, le Père Tom Hayes, un prêtre catholique qui lui conseille de se joindre avec sa mère à un groupe de paroles, une thérapie collective où elles essaieront de se reconstruire. Et où elles rencontrent un garçon aux yeux d’ange, Jed Cousins.
Alertée par le Père Tom Hayes, Rosalie finira par découvrir que ce Jed cache « une part d’ombre » et qu’il la manipule sournoisement en jouant avec ses émotions. Pire: sous son masque angélique, ce garçon est un pervers, un monstrueux imposteur. Qui se dissimule derrière une fausse identité. Qui s’escrime à vampiriser une famille ravagée. Qui s’intéresse de très près à la précieuse collection de BD de Rosalie. Et qui, en Thaïlande, a connu Rob, lequel n’est peut-être pas mort par accident…
La subtile dentellière irlandaise de l’intimité, très balzacienne aussi, omnisciente, virevoltant d’un personnage à l’autre, signe un très beau roman sur la confusion des sentiments, les pièges du désir, la vulnérabilité des êtres frappés par le deuil, la manipulation des consciences et la culpabilité  – celle de Maddie, en particulier, dont on découvrira la cause au fil du récit.
Traduit de l’anglais d’Irlande par Laetitia Devaux
2016

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue