Au travail (2 tomes) / Olivier Josso-Hamel

Le natif de Saint-Nazaire, que je suis, ne pouvait passer à côté de cette autobiographie dessinée. Saint Naz’, la ville chère à Eric & Ramzy, détruite à 85% durant la seconde guerre mondiale et rebétonnée à 200%: ses blockhaus, ses Chantiers de l’Atlantique, ses cancers de l’amiante ou de la gitane maïs, ses ouvriers accrochés au zinc comme des berniques sur leurs rochers mais aujourd’hui aussi son Paquebot désert, sa base sous-marine, ses Escales, son front de mer, son nouveau dynamisme culturel, son tourisme industriel… et surtout sa rue de l’île du Pé.

C’est ici, dans les années soixante-dix, que l’auteur passa son enfance, élevé dans un matriarcat où la seule figure masculine est son impressionnant grand-oncle Emile, à dévorer les archives familiales (collections de bédés, de livres de poche et de revues pour enfants). Edité chez L’Association, l’auteur rend, ainsi à la manière fantasmagorique et hallucinée d’un Charles Burns dans sa trilogie Nit-Nit, un fabuleux hommage à Hergé (L’île noire dans le tome 2) et à Franquin (La mauvaise tête dans le tome 1).
Prenant à contrepied les détracteurs d’une ville réputée grise et terne, il manie avec talent une bichromie à grand renfort de orange, de vert (de orange et noir pour le tome 1) et montre ainsi que tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir.

Un très bel hommage à une ville, à la solidarité ouvrière ou ce qu’il en reste et au goût du travail bien fignolé, à la bande dessinée, à l’enfance, à l’apprentissage de la vie et à la découverte de ses racines…

2012-2017

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue