L’ordre du jour / Éric Vuillard

Après « 14 juillet », c’est un nouvel uppercut intellectuel qu’Eric Vuillard nous délivre.
Le 20 février 1933, Adolf Hitler accueille les 24 plus grand industriels allemands, leur demandant un soutien à l’effort collectif pour redresser la nation, qu’on n’appelle pas encore « effort de guerre », mais c’est tout comme rétrospectivement, au vu des stratégies hitlériennes à venir.
Personne ne bronche, de même que l’Anschluss ne rencontrera finalement que peu de résistances dans l’appareil dirigeant autrichien.
Plus qu’une montée inexorable du nazisme, ce livre raconte également l’accumulation des compromissions, des renoncements, des minables effacements pour protéger des intérêts économiques et financiers.
Un livre très impressionnant.

2017

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue