Mets le feu et tire-toi / James McBride

Get up ! Voilà un livre qui remet les pendules à l’heure.

Il existe un certain nombre de biographies de James Brown, la plupart écrites par des blancs, mais on reste soit dans le factuel, soit dans une analyse essentiellement musicale.

Celle-ci est bien différente. Auteur remarqué de « L’oiseau du bon dieu », James McBride est saxophoniste, francophile et métis, tout ça l’a aidé à rencontrer des acteurs clés de la vie de James Brown, ses proches, ceux qui l’ont soutenu jusqu’à la fin de sa vie.
Le noeud de ce récit est l’héritage du Godfather of Soul. James Brown souhaitait qu’une grande partie de sa fortune profite à l’éducation des enfants pauvres de Caroline du Sud et de Géorgie. Mais cela fait 10 années que des armées d’avocats aux ordres d’ayant-droits plus ou moins légitimes dilapident ce magot, bafouant la mémoire du Hardest Working Man In Show-Business, tout cela avec la bénédiction d’un redoutable appareil judiciaire véreux aux mains d’une Amérique blanche dominatrice.
Et oui, c’est ça « Living in America » aurait pu dire James Brown, et c’est navrant. Alors, « Giving up or turnit a loose » ? Eh bien James McBride a décidé d’aller au-delà de l’histoire officielle, d’interroger les bonnes personnes, de prendre quelques risques, tout ça pour une vérité certes triste à lire, mais du moins c’est la vérité, et les coupables se reconnaîtront.
« Say it loud, I’m black and I’m proud », aurait hurlé Mr Dynamite, masquant avec peine l’omniprésente peur de l’homme blanc, et un arrière-plan de tensions raciales qu’il est absolument impossible de se représenter en France.
Please, Please, Please, lisez ce livre, c’est un hommage éclatant au plus grand chanteur de Soul du XXè siècle.
2017

 

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue