No mercy for love / Cannibale

L’obstination et le talent finissent par payer. Ce pourrait bien être l’adage du label Born Bad Records.

Après la rage froide parisienne de Frustration, voici le tropical garage normand de Cannibale. C’est un peu la même histoire qui se répète pour ces 2 groupes porte-drapeaux du label: une bande de quadragénaires qui écument les formations, les concerts et les studios et puis un jour…

Un album original qui mélange le rock garage aux rythmes africains et à la cumbia colombienne pour en sortir le meilleur d’un post rock carnassier à la Talking Heads. Une lueur d’espoir dans un monde végane et gluten-free XD (avec modération sur la barbak quand même contrairement à l’écoute de ce disque).
 
2017

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue