Dans la forêt / Jean Hegland

Il y a des romans que vous finissez à reculons, après lesquels vous avez du mal à rebondir, où toutes les lectures qui suivent paraissent fades. « Dans la forêt » est de ceux-là.
J’ai vécu un moment fort dans cette forêt, mi-hostile mi-cocon, avec Nell et Eva. Je me suis terrée avec les deux sœurs dans leur maison isolée en attendant que le monde qui s’était insidieusement délité reprenne vie, que l’électricité revienne, que les magasins, les écoles, les banques, les stations services ré-ouvrent, que ce qu’il y avait au delà de la forêt ne soit plus menaçant. Bientôt, bientôt… Accrochons nous encore un peu, gardons espoir, dans peu de temps, nous retrouverons nos vies légitimes, danser sur de la musique, étudier pour rentrer à Harvard, continuer cette vie en suspend. A moins que cet espoir soit vain…
Terriblement bien écrit, un vrai coup de cœur !

2017 – Traduit de l’américain par Josette Chicheportiche

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue