Serendipity / Prune Nourry – François Ansermet

Depuis sa sortie de l’école Boulle en 2006, la jeune artiste plasticienne Prune Nourry ne cesse de questionner le statut du genre humain. Serendipity est donc le fruit de 10 ans de recherches artistiques, au carrefour entre les sciences du vivant, l’anthropologie, la psychanalyse et l’art.

Partie en Inde en 2010, elle imagine ses « Holy Daughters », des sculptures intrigantes, fruit d’une hybridation entre un corps prépubère et un vache sacrée, et qui sont un hommage aux millions de filles sacrifiées par la sélection prénatale.
En 2015 direction la Chine où elle crée les « Terracotta daughters » : une armée de 108 fillettes chinoises en terre cuite, à la façon du mausolée de l’empereur Qin, que l’artiste a enfouie sur un site tenu secret jusqu’à son excavation prévue en 2030 (date identifiée par les démographes chinois comme l’apogée du déséquilibre hommes-femmes en Chine).
À travers ses sculptures, ses installations, ses performances, l’art de Prune Nourry prend à bras-le-corps des sujets de société à la fois contemporains et intemporels, et cherche à bousculer une certaine manière de penser, comme par exemple les « dîners procréatifs », associant art, gastronomie et science, amenant à une réflexion sur le concept d' »enfant à la carte ». Ou encore le « spermbar », un food truck installé sur la 5ème avenue à New York, dénonçant les dérives du l’industrie du don du sperme aux Etats-Unis.

 

 

2017

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue