De fringues, de musique et de mecs / Viv Albertine

Bon, autant l’annoncer de suite, la partie « fringues » m’a passablement ennuyé. JE m’habille comme un sac à patates mais griffé Vivienne Westwood, J’AI lancé (avec Sid Vicious) la mode de l’épingle à nourrice dans le mouvement punk… Tous les punks revendiquent tour à tour la paternité du détournement de cet ustensile servant à maintenir fermées les couches du bébé.

Mais l’ouvrage devient vraiment intéressant lorsque l’auteur, issue de la classe moyenne anglaise, guitariste du premier groupe punk féminin The Slits, aborde la difficulté d’être une femme dans un milieu musical machiste, excessif et nihiliste dans une perfide albion ultra conservatrice. Composé comme un disque avec une face A et une face B, le récit du « rise & fall (and rebirth) » d’une artiste indépendante, impertinente et déterminée, fourmille d’anecdotes intimes, croustillantes et drôles.
2017

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue