Les proies / Don Siegel

En pleine guerre de sécession, un soldat « yankee » grièvement blessé est recueilli et soigné de manière clandestine dans un pensionnat féminin sudiste.

D’abord méfiante et réticente, la directrice se laisse gagner par le désir et un jeu de séduction s’instaure entre l’homme et ses hôtes esseulées suscitant jalousie et manipulation de toute part, même des pensionnaires les plus jeunes.
Un thriller mené de main de maître, tour à tour angoissant et sublime, dans lequel les interprètes brillent autant par leur talent que par les jeux d’ombre et lumière de la caméra.
Le remake de Sofia Coppola sorti l’année dernière (que je n’ai pas vu) a le mérite de ressortir des oubliettes ce huis clos tendu et poisseux de ce grand nom du cinéma américain et mentor de Clint Eastwood.
 
1971/2017

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue

Vous y trouverez également le remake de Sofia Coppola.