Hector / Jake Gavin

Un road movie ascensionnel qui puise son énergie aux sources vives du réalisme social britannique : choc émotionnel garanti !

Comme tous les ans au moment des fêtes de Noël, Hector Mac Adam, décide de prendre la route depuis l’Écosse jusqu’à Londres pour partager avec d’autres sans-abris, un repas de fête dans un refuge. « Hec » est malade et son état s’aggrave, il s’agit certainement de son dernier voyage, et il en a bien conscience. Le moment est venu de revoir ses proches et sa famille pour régler, aplanir les tensions qui ont jalonné l’histoire de sa vie. Il est temps de mettre à plat les malentendus, les incompréhensions, d’oublier et d’ingérer les épisodes traumatiques d’un passé qu’il a trop longtemps laissé derrière lui. Au hasard des rencontres, Hector nous apparait dans toute sa singularité et sa sagesse, il « a appris à accepter les gens et la vie comme ils viennent : amitié et douceur, déception et cruauté, peine et joie. »

Dans ce premier film du réalisateur Jake Gavin, Peter Mullan est immense et les jeux d’acteurs époustouflants. A la fin du film, l’altercation verbale de haute voltige avec sa soeur (l’actrice Gina McKee) mérite une attention toute particulière. Quand la glace se fissure, ne reste plus que l’essentiel : la vérité des sentiments.

2016

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la métropole ? Consultez son catalogue