Enfers et fantômes d’Asie [catalogue d’exposition du musée du Quai Branly]

Les croyances d’un peuple sont souvent symptomatiques de l’ordre social d’une civilisation et de sa relation avec la mort, la folie et ses ancêtres: fantômes affamés, noyés ou rancuniers, femmes-chats, phi de Thaïlande, vampires sauteurs…

tumblr_o27k9nwrea1ta52dfo1_500

L’exposition Enfers et fantômes d’Asie vous plonge dans le monde des esprits, de l’épouvante et des créatures fantastiques à travers le cinéma, la pop culture (mangas, jeux vidéo, folklore), l’art religieux (le bouddhisme, le shintoïsme, le taoïsme, le chamanisme et les croyances indigènes…), les estampes (Hokusai, Kuniyushi, Kyosai), les peintures sur soie japonaises (Le fantôme d’Oiwa de Ikkyo…) et le théâtre kabuki, plus inventif en matière d’effets spéciaux et populaire que le théâtre Nô. Les prêteurs sont nombreux (La Fondation Orient, le musée de l’Orient de Lisbonne, le musée national des arts asiatiques – Guimet, la bibliothèque municipale de Versailles et plusieurs collectionneurs privés) et cinq oeuvres d’artistes contemporains (4 thaïlandais et 1 japonais) ont été acquises par le musée.

17-518035
Le fantôme d’Oiwa / Peinture sur soie de Ikkyo

Tout un pan de l’exposition est également consacré au patrimoine cinématographique (l’existentialisme et l’austérité de la J-horror, le folklore et la multiplicité des créatures dans le cinéma thaïlandais et le kung-fu zombi hongkongais). La fabrication de créatures et d’éléments de décor par la société thaïlandaise QFX workshop est réellement impressionnante.

mqb-vue-de-l-exposition-temporaire-enfers-et-fantomes-d-asie-2_60647521
Hop! Hop! Hop!

Si vous n’avez pas l’occasion, d’ici le 15 juillet 2018, de sauter dans un train (s’il y en a!) et faire l’aller-retour en 2h50 pour la modique somme de 150€ (oui avec la sncf tout est possible!), vous pourrez toujours emprunter le magnifique catalogue découpé en trois parties: une vision très bureaucratisée et suppliciée des enfers de l’Asie orientale, l’histoire des spectres de l’époque edo (1603-1868) et enfin la chasse aux mauvais esprits (exorcisme et pratiques magiques).

tumblr_o277btjfha1ta52dfo1_500
« Une magnifique expo hein les enfants??? »

Ecoutez le podcast de l’émission « Mauvais genre » sur France Culture dédiée à la présentation de l’exposition:

https://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=9d13e8de-2cfd-4628-888e-7b9116460336

2018

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue

 

Pour en savoir plus:

Fantômes du cinéma japonais / Stéphane du Mesnildot
Connaissance des arts hors série n°806

Si vous voulez également découvrir l’univers des yôkai.