Entre ciel et terre / Fabienne Verdier

« Le calligraphe est un nomade, un passager du silence… Il est animé par le désir de donner un petit goût d’éternité à l’éphémère. » Fabienne Verdier

Dans son récit « Passagère du silence » (2003) Fabienne Verdier retraçait ses longues années d’apprentissage auprès des derniers grands maîtres chinois. Entre ciel et terre nous ouvre les portes de son atelier. On y trouve bien sûr de superbes reproductions des peintures de l’artiste, mais aussi, à travers l’objectif des photographes Dolorès Marat et Naoya Hatakeyama, des vues de l’atelier où Fabienne Verdier donne naissance à ses oeuvres, de ses carnets dans lesquels elle consigne idées et citations d’auteurs mais aussi des clichés pris lors des séances de peinture.

Après une très subtile introduction Charles Juliet, le poète, interroge Fabienne Verdier sur son travail de peintre. Ces entretiens apportent des éclairages sur son univers artistique et spirituel et l’état d’esprit qui est le sien lorsque elle peint.

Ce livre somptueux apaise et mène à l’introspection…

Albin Michel, 2007

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue