Sous le béton, la vie…

Les terres agricoles rendent de multiples services comme la lutte contre les inondations, la préservation de la biodiversité et de la qualité de l’air, la régulation climatique, l’autonomie alimentaire et la commercialisation en circuits courts.

Pourtant après l’abandon de l’aéroport de Notre Dame des Landes, nous continuons, en France, à porter de lourds projets pharaoniques (infrastructures de transports, centres commerciaux, parcs de loisirs…) sans réelle concertation citoyenne (ou tronquée), dont les retombées économiques, avec le chantage à l’emploi, et environnementales restent discutables.

Des militants réunis en collectif dénonce, dans Le petit livre noir des grands projets inutiles, l’hystérisation immobilière et mercantile de grands groupes financiers de mèche avec les différents gouvernements.

Dans son ouvrage, Zones à défendre: de Sivens à NDDL, Philippe Subra, spécialiste de géopolitique de l’aménagement du territoire explique l’émergence du phénomène des ZAD en parallèle des luttes environnementales et les raisons pour lesquelles la contestation écologico-paysanne se radicalise face à l’Etat de droit: désobéissance civile, décroissance, visions alternatives de la société.

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez également consulter sur place / emprunter le numéro 20 de La Revue dessinée sur le projet Europacity à Gonesse aux portes de Paris.

https://www.arteradio.com/son/616190/europacity?embed

Enfin, la bande dessinée Le grand A se présente comme un reportage sur un hypermarché installé à Hénin-Beaumont. Les auteurs interrogent son personnel, sa direction et ses clients ainsi que les commerçants délaissés du centre-ville pour examiner les conséquences sociales et économiques de l’installation du centre commercial dans les années 1970.

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue