Centaur desire / JC Satan

Voilà encore un groupe signé chez Born Bad Records qui déménage et rue dans les brancards. Ce bon vieux Chiron sur la pochette vous mettra un gros coup de sabot sonique dans la poire.

L’alternance entre mélodies entêtantes, défonçages de fûts et distorsions à la fuzz confirme, avec davantage de professionnalisme, tout le bien mal entendu sur les précédents albums. JC Satan ne prêche pour aucune chapelle (sorte de rétro pop noise punk et psyché) et l’arrivée d’une chanteuse rend l’ambiance plus légère mais pas moins énervée.

Si une de leur messe noire dissonante et dionysiaque  est organisée près de chez vous, n’hésitez pas à vous y rendre, vous ne serez pas déçu par la prestation live. Avant cela, venez emprunter / écouter l’album à la bibliothèque.

Born Bad Records, 2018.

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue