Le livre des étreintes / Eduardo Galeano

 

« Le système qui ne donne pas à manger, ne donne pas non plus à aimer : nombreux sont ceux qu’il prive de pain, mais plus nombreux encore sont ceux qu’il condamne à une famine d’étreintes. »

Étonnante découverte d’une œuvre inclassable, composée d’une série de « microcuentos » à lire et à relire sans ordre prédéfini.

L’auteur, Eduardo Galeano, est notamment connu pour avoir dénoncé l’exploitation des ressources naturelles de l’Amérique latine par les puissances coloniales et étrangères dans son essai Les Veines ouvertes de l’Amérique latine. C’est grâce à la maison d’édition québécoise Lux éditeur que nous pouvons maintenant avoir accès en français à une autre partie de l’œuvre de cet écrivain.

Dans Le Livre des étreintes, nous découvrons cet historien engagé sous une plume chargée d’humour et d’émotion. Par une série d’anecdotes, de portraits, de chroniques et de poèmes écrits pendant son exil, l’auteur témoigne de l’injustice et de la répression qui ont marqué toute une époque de résistance aux dictatures en Amérique latine.

Telles de petites fenêtres donnant accès à ses souvenirs d’une vie de fuite, les pages du livre nous dévoilent des moments de douleur, de joie, de violence, d’espérance ou de douleur. Par une écriture hybride, l’auteur regroupe, dans un style unique, la politique, la poésie et l’histoire.

Voilà une œuvre qui traverse les époques et les frontières, et dont les textes, nés de détails et d’exemples précis, parviennent à atteindre une dimension universelle et intemporelle.

2012, Lux éditeur

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la métropole ?
Consultez son catalogue