L’oiseleur / Feu! Chatterton

Entre allégories de l’absence, métaphores et hyperboles, ce disque exalté et imaginatif fait résonner en nous ce qui nous hante pour le désarmer.

Ce groupe de rock français avec ce deuxième album exhale des textes poétiques, proche de Serge Gainsbourg et Alain Bashung. Un album qui encourage à être soi même comme si l’urgence de vivre, en somme, transmuait tout.

Teintées de sonorités rock, électroniques, ces constellations de mots sont d’une justesse, d’une sensibilité délicate. Rimbaud n’est pas loin. L’ivresse qui s’en dégage ne peut laisser indiffèrent.

L’impertinence de l’amour perdu s’exprime avec fougue et lyrisme dans tout le disque. Et si aimer à nouveau était renaitre ? Alors ce quintette baudelairien est grand, d’une histoire personnelle, il touche l’universel. Le coup de foudre n’est pas loin.

2018

À retrouver (entre autres) à la bibliothèque les Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole ?
Consultez son catalogue