The Space Lady’s greatest hits

Susan Dietrich Schneider, mieux connue sous le nom de The Space Lady, possède le même parcours et la même originalité que Moondog. Cette compilation rend un hommage bien mérité à cette artiste avant-gardiste qui a débuté sa « carrière » dans les rues de Boston il y a déjà une quarantaine d’années. Elle vit en quasi clandestinité avec sa fille et son premier mari, qui fuit l’engagement militaire pour le Vietnam. Elle fait ses premières gammes à l’accordéon dans les couloirs du métro avant que son instrument soit volé et détruit.  Susan achète alors un petit synthétiseur Casio et peaufine son univers avec son mari. Elle devient The Space Lady. Le synthétiseur est intégré dans un modulateur de phase et la voix dans une pédale de réverbérations. Le résultat est incroyablement harmonieux. Il suffit d’écouter ses splendides reprises de Major Tom de Peter Schilling ou Born to be wild de Steppenwolf pour s’en convaincre.

Night School Records, 2013

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue