Nick Cave – Mercy on me / Reinhard Kleist

« Un terrible mélange de chansons, de demi-vérités biographiques et de totales affabulations. » C’est ainsi que Nick Cave décrit cette bande dessinée.

nick_cave_comic_600

Après la biographie chroniquée par ma collègue Anne, voilà le roman graphique. Vous l’aurez compris : ici nous aimons bien Nick Cave !!

L’histoire est rythmée et démarre à l’adolescence du chanteur et musicien australien. Jeune rebelle élevé dans une famille pieuse, il fuit rapidement le carcan social et s’éloigne de son amour de jeunesse, Anita, pour s’installer à Berlin, lieu de toutes les tentations et perditions nocturnes. Il fonde alors The Birthday Party influencé entre autre par Einstürzende Neubauten avant de semer ses Mauvaises Graines avec son camarade de lycée Mick Harvey. Obsédé par la religion, inspiré par Johnny Cash et flirtant dangereusement avec l’héroïne, il écrit et compose de manière compulsive jusqu’à côtoyer les limbes de la folie. Une vraie plongée dans les abysses du chanteur qui fait écho à ses envolées célestes.

D’un point de vue graphique, les traits sont vifs et saccadés et transcrivent bien la stature impressionnante et le charisme du personnage. Le lecteur navigue entre réalité et fiction (à l’image du documentaire 20000 jours sur terre) en suivant l’appel du capitaine de Warracknabeal jusqu’à Rio de Janeiro.

Casterman, 2018.

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue