Le lambeau / Philippe Lançon

A la conférence de Charlie Hebdo, tout le monde parle de Houellebecq, puis des banlieues. Tignous dit que l’état les a abandonnés et a fabriqué des islamistes et des délinquants; Bernard Maris s’insurge. Lançon montre un livre de jazz à Cabu, quand les tueurs arrivent…

Philippe lançon ne cherche pas à expliquer l’attentat. Il écrit sans pathos, sans complaisance pour lui-même, ce qui n’empêche pas l’émotion. Philippe Lançon reçoit une blessure de guerre dans un pays en paix.

Une lecture saisissante sur des faits presque oubliés, outre le moment de terreur, de révolte, d’incompréhension, on oublie trop souvent l’après, la reconstruction des corps et de l’intime et surtout la conviction qu’il faut vivre malgré tout .

 Gallimard, 2018

 À retrouver (entre autres) à la médiathèque Pré en bulles de Nouvoitou

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue