Ce soir ou jamais / Michel Deville

En déambulant dans les rayons des DVD de la bibliothèque, des nouveautés m’attirent régulièrement. Pourtant, des classiques, des films anciens sont nombreux et électrisants aussi.

Un groupe d’amis commence les répétitions d’une spectacle musical. Malheureusement, la comédienne principale ne peut plus assurer son rôle, victime d’un accident de la circulation. D’urgence, une remplaçante doit être trouvée… Des révélations s’expriment alors.

Dans ce huit-clos, Michel Deville, réussit le pari fou de concilier Marivaux, Musset et les réalisateurs Cukor, Minnelli. Nous pouvons ainsi voir vivre et évoluer des relations  lors d’une soirée où alternent drame et légèreté aux accents de comédie drame musical.

L’audace du réalisateur, les dialogues de Nina Companeez impressionnent. Ils recèlent de vérité, d’intensité, sans jugement moral. Un vrai cabinet de curiosités émotionnelles se dévoile à nous.

Anna Karina, Claude Rich, Georges Descrières, Guy Bedos, Françoise Dorléac sont séduisants, drôles. L’habileté, la puissance de leurs interprétations est incontestable, magistrale. La part d’ombre des personnages, leur humour, leur insolence magnifient le film et piétinent la société bien pensante de l’époque.

La Nouvelle Vague influence le cinéma de nombreux réalisateurs. Pourtant, Michel Deville parviendra à inventer son propre style. Avant tout, il s’intéresse aux rapports entre les gens, à leur complexité, leur réalité et comptent bien l’affirmer. Ce long métrage en est la preuve.

D’une élégance audacieuse, un film irrésistible. Rideau !

1961

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la métropole ?

Consultez son catalogue