A ghost story / David Lowery

Un conte philosophique d’une lenteur avérée qui vous plongera dans une torpeur asthénique mais aussi dans une réflexion sur la solitude, le deuil (sans pour autant être larmoyant) et le temps qui passe : son impact sur les lieux, les hommes et le sentiment amoureux.

Entre Casper pour la grosse prise de risque artistique (il fallait oser revêtir Casey Affleck d’un drap blanc – il ne s’agit pas de son rôle le plus difficile pour le coup – mais Lowery a travaillé chez Disney pour qui il a réalisé Peter et Elliott le dragon), Ghost pour l’histoire romantique et sentimentale, Triangle pour l’aspect temporel et fantastique et Elephant pour son côté expérimental et indé.

J’ai aimé la radicalité conceptuelle, la poésie naïve et la magie des plans mais je comprendrai aussi que chacun puisse appuyer sur le bouton off de la télécommande au bout d’un quart d’heure. Vous passeriez néanmoins à côté d’une vraie émotion – de celle qui vous augmente, vous dresse les poils et vous fait frissonner au générique de fin.

2018

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue