The world that we live in / Sugaray Rayford

Caron « Sugaray » Rayford compose un bel alliage entre soul et blues un peu à la manière des productions sixties de la Stax.

Et pourtant l’album a été produit et enregistré à Rome en 2017, à 5217 miles (8396 kms) de Memphis, par Luca Sapio qui avait déjà officié avec Martha High sur « Singing For The Good Times » et le même groupe The Italian Royal Family.

Les arrangements (choeurs, cuivres, claviers…) donnent une dimension sudiste et passéiste au timbre gospel et il faut dire que le bonhomme a du coffre. La section rythmique se charge d’insuffler le groove à ce pur joyau de rhythm & blues vintage tout droit sorti des sixties.

Blind Faith Records, 2017.

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la métropole ?
Consultez son catalogue