Balles perdues / Jennifer Clement

« Ma mère était comme 200 g de sucre en poudre. On pouvait toujours l’emprunter si on en avait besoin, comme du sucre à sa voisine. » (extrait)

Pearl vit avec sa mère dans une vieille Mercury sur un parking de Floride. En compagnie d’Avril May, elle fume des cigarettes volées aux voisins et relève les défis lancés par son amie. La vie s’écoule paisiblement jusqu’à l’arrivée d’Eli, qui devient l’amant de sa mère et prend sa place dans la voiture… Par la voix de son héroïne, Jennifer Clement aborde avec beaucoup de poésie des questions de société : la violence liée au trafic d’armes, les conditions de vie des sans abris, et l’abandon de l’Etat aux Etats-Unis.

Flammarion, 2018

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue