Sangsues / Daisuke Imai

Série complète en 5 tomes.

Sentez-vous une présence fantomatique lorsque vous rentrez chez vous comme si une personne étrangère s’invitait en votre absence? Remarquez-vous des objets qui changent de place, la télévision encore chaude, un peu moins de lait dans la bouteille?

Sûrement votre mémoire qui défaille ou votre esprit qui vous manipule…

Yoko, une jeune fille ordinaire, décide de disparaître aux yeux de sa famille et de la société. Elle profite de l’absence des propriétaires pour dormir ou s’alimenter dans des appartements vides. Alors qu’elle pense être isolée, elle découvre une communauté parallèle de « sangsues » dont certains membres s’entre-tuent pour s’accaparer de nouveaux « nids ». Le scénario est inspiré par un fait divers (ou une fake news?) daté de 2008 relatant l’histoire d’un japonais ayant découvert chez lui une vieille femme dans un placard.

Un portrait ultra-réaliste et brutal en noir et blanc de la société urbaine nippone à travers une galerie invisible de marginaux. Le mangaka leur accorde une vraie densité qui contraste avec la naïveté des traits de ses personnages.

Casterman, 2015-2016

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la métropole ?
Consultez son catalogue

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour en savoir plus :

Léna Mauger [photographies], Stéphane Remael. Les évaporés du Japon : enquête sur le phénomène des disparitions volontaires. Paris : Les Arènes, 2014, 253 p.