Ailefroide : altitude 3954 / Jean-Marc Rochette, Olivier Bocquet

Autant vous dire que ma pratique de l’escalade se résume à grimper dans mon lit ou en descendre et traverser un névé sans crampons ni piolet. J’ai pourtant été captivé par cette autobiographie dessinée de l’auteur du Transperceneige.

La montagne est belle et dangereuse. Orphelin de père, tué pendant la guerre d’Algérie, et élève rebelle, le jeune Jean-Marc n’a de yeux que pour elle et le dessin. Dans les années 70, il s’entraîne pour devenir guide de haute montagne avec son ami dans le massif des Ecrins et devient rapidement un grimpeur chevronné. Il multiplie les ascensions avec différents partenaires dont certains perdront la vie. Lui-même frôlera la mort à plusieurs reprises.

Un récit initiatique, touchant et réaliste qui se dévore d’une seule traite. Les termes techniques ne découragent pas la lecture, le dessin au crayon gras et les peintures les illustrant avec pédagogie. Certaines planches, aux couleurs explosives et aux cadrages photo-réalistes, retranscrivent avec talent la beauté des paysages vertigineux, la difficulté de l’escalade et les émotions des personnages. Nous, lecteurs, explorons autant les abîmes, l’humilité, la force et l’abnégation de l’âme que la magnificence des cols.

Casterman, 2018

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue

L.10EBBN002463.N001_Ailefroid_Ip107p206_FR