Pas trop saignant / Guillaume Siaudeau

Pas trop saignant est un court ouvrage absolument percutant, déployé au moyen de chapitres concis mais gorgés d’une rage athlétique et d’un grand coeur.

L’auteur confesse un récit fragile -parce que l’on sent qu’il nous échappe- et fugace : le·a lecteur·rice est isolé, sans pour autant être rejeté, et devient bel et bien le·a témoin d’une course vers deux antipodes, la vie et la mort, réconcilié autour d’un même désir, celui d’être libre. La plume de Guillaume Siaudeau, poétique vigoureuse, dévoile alors une cavale démente, aux pétales délicates, un conte doux-amer qui vient, non sans humour, écorcher quelques anomalies de la société. Le·a lecteur·rice butine alors un peu de mélancolie mais surtout beaucoup de tendresse dans ce récit qui est une véritable fracture temporelle, un arrêt dans le temps qui constelle le cerveau du·de la lecteur·rice en d’innombrables étoiles d’affection.

Alma, 2016.

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la métropole ?
Consultez son catalogue.

Céline B.
Ancienne vacataire à la bibliothèque des Champs Libres et passionnée de lectures, Céline tient un audacieux blog altruiste et littéraire : « Eprise de paroles »