Le monde est à toi / Romain Gavras

Devenir le fournisseur officiel de Mr. Freeze au Maghreb, il faut avouer que l’idée semble plutôt loufoque mais lucrative.

Malheureusement quand on est un petit dealer sous le joug du caïd du quartier surnommé Poutine et d’une matriarche frappadingue, le projet est au mieux tué dans l’œuf, au pire un fiasco sans nom. L’amateurisme, l’avidité, la folie et le matérialisme comme religion de la majorité des personnages font pencher l’histoire vers la seconde option.

Les acteurs, premiers et seconds rôles, excellent tous dans leur fort potentiel comique de pieds nickelés et d’abrutis (Adjani en mère névrosée et cleptomane, Leklou en petite frappe lunaire et romantique, Cassel en illuminati, Damiens en truand retraité qui exploite les migrants dans sa villa, Katerine en avocat véreux, les deux nervis de Poutine nommés tous deux Mohammed…)

« Le monde est à toi » fait référence au mantra de Tony Montana dans Scarface souvent fantasmé et repris dans la sphère « gangsta » du hip hop. La bande originale à contre-emploi est étonnante (Booba, PNL, Voulzy, Sardou, Balavoine…) et colle au rythme du film. Gavras, cofondateur de Kourtrajmé, met justement ses talents de réalisateur de clips au profit d’un film drôle, expressif et sans temps mort. Un énième film sur la banlieue qui force un peu les clichés et les lieux communs mais qui fait passer un bon moment.

2018

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue