Le loup / Jean-Marc Rochette

Le retour du loup en France. Un vaste sujet qui suscite la polémique entre écolos urbains et bergers désabusés.

Point question d’en débattre ici, d’autres s’en chargent aisément, mais le nouveau roman graphique du décidément très productif Jean-Marc Rochette (Ailefroide, un préquel du Transperceneige) apporte de nombreuses nuances à la controverse et remet l’écologie, le respect de la nature et du pastoralisme au centre de la réflexion.

Une louve attaque et dévore une partie d’un troupeau. Le berger achève ses bêtes agonisantes et se venge du prédateur en épargnant son louveteau. Mal lui en a pris car le petit n’oubliera pas. L’auteur adapte le récit d’un berger de l’Oisans et le transforme en une fable anthropomorphique, une sorte de Moby Dick lupin.

Comme pour Ailefroide, son rapport avec la montagne y est dépeint de manière intimiste. Le dessin particulier de Rochette, les couleurs froides, la postface objective et documentée du philosophe Baptiste Morizot cisèlent un relief considérable à ce petit bijou.

Casterman, 2019.

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tendances extrémistes de tout poil (et toute laine), passez votre chemin mais si le loup vous intéresse? Venez donc faire un tour ici.