Serfs up! / Fat White Family

Je ne vais pas être original sur ce coup de cœur avec cet album qui fait l’unanimité auprès de la gigasphère médiatico-parisienne.

Mais c’est vrai que ce Serfs up! se révèle être une dynamite rock teinté de punk. Déjà auteurs de deux albums sur le fil du rasoir, le groupe sur-intoxiqué, rétabli autour de sa triade permanente après quelques infidélités ailleurs (Insecure Men, Moonlandingz), transcende le peu d’espoir placés en leur longévité.

Une touche subtile d’autotune (non ne fuyez pas!!), un chant aux sonorités de Sheffield, des chœurs, une boite à rythme bien utilisée, des guitares acérées, des percussions, une batterie, des claviers, de la flute, de l’accordéon et même du violon sur le sublime et cynique Oh Sebastian ou le tube syncopé Feet avec son clip fassbdinderien font de ce disque un lendemain de gueule de bois post-orgiaque qui ferait rougir les tenanciers des tavernes anglaises médiévales. Ah oui on ne vous a pas dit? C’est le retour du Moyen-âge alors « Bordel, réveillez-vous les serfs! »

Domino Recording, 2019.

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue