90’s / Jonah Hill

« Fais de ta vie un rêve. » Vaste mais alléchant programme, quand on a treize ans en 1995 comme du reste en 2019, concocté par l’acteur et réalisateur Jonah Hill plutôt habitué au genre comique.

Stevie, un adolescent chétif vivant dans la banlieue de Los Angeles avec sa mère paumée et son frère qui le tourmente, s’immisce dans une bande de skateurs qui le prend sous son aile et va lui faire vivre l’été de sa vie. L’époque actuelle adore rendre hommage au passé comme si plus rien de novateur nous attendait. L’histoire est cousue de fil blanc et le scénario pas toujours crédible mais j’ai trouvé la démarche vraiment sincère. Le réalisateur parvient à transmettre avec brio la nostalgie de l’adolescence et capter l’essence « cool » d’une époque qu’il a connue à travers une photographie solaire à l’image de ce que peut faire Maud Geffray, membre de Scratch Massive, avec 1994 son documentaire sur les rave parties. Les années 90 donc, celles du skate (les jeunes acteurs sont tous de véritables pros dans le domaine), du Wu Tang Clan, Cypress Hill, Public Enemy, des Pixies, des « tu préfères… » et ses déclinaisons outrancières, des CD et K7 repiquées, des premiers flirts, premières cigarettes, premières cuites… Après les horribles années 80, cela continuait pourtant à merder grave mais nous étions encore bercés d’insouciance et d’une ambivalente attirance-répulsion pour l’Amérique de Smells like teen spirit qui nous faisait traverser l’Atlantique en un éclair. Séquence Émotion.

A noter pour les amateurs de rap américain (mais pas que), une bande sonore irréprochable.

2019

En téléchargement ou streaming sur la médiathèque numérique et à la bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue