Lundi mon amour / Guillaume Siaudeau

Le quotidien et ses escapades. Guillaume Siaudeau nous emporte une fois de plus dans une histoire à hauteur d’homme et offre une nouvelle appréhension du monde. Sous une plume où la grisaille mâtine avec l’évasion spatiale, Lundi mon amour fait du langage une autre chose, une image en écho.

Guillaume Siaudeau s’empare du langage et de son pouvoir évocateur pour décrire les rapports humains, à soi, le quotidien d’un personnage devenu familier sans que nous y fûmes pourtant confronté·es. Cette incroyable faculté à toucher du doigt l’universel par le dévoilement d’un territoire poétique, symbolique fait toute la saveur de l’ensemble de l’œuvre de l’auteur. L’interrogation de l’existence, tout en rupture et dérision. Laissez-vous (en)traîner dans ses déambulations mystérieuses, loin d’être dénuées de clairvoyance et de tendresse. Cette fausse naïveté narrative se fend d’une échappée au spleen, aux fêlures de l’existence. La prose, dépouillée, transmuent ces pertes et solitudes que froissent l’esprit en une véritable ode au rêve, à la vie. Soupçon d’une douleur métamorphosée. Un vertige d’émotions.

Un peu de douceur à picorer ?

Je ne sais pas comment la neige parvient à tout recouvrir sans faire de bruit. Je l’ai regardée tomber un peu ce matin et je n’ai toujours pas compris. Je ne connais rien d’autre capable de tomber en silence.

Éditions Alma, 2019.

À retrouver à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue