Cadavre exquis / Agustina Bazterrica

Entre horreur et fascination, entrez dans cette dystopie cannibale…

Le postulat de départ est simple : et si un virus infectait tous les animaux, les rendant mortels pour l’homme ? Les plus optimistes diront : tant pis, passons au tout végétalien, après tout, la viande n’est pas obligatoire pour être en bonne santé.

Oui, mais voilà, ce n’est pas le chemin qu’a choisi d’explorer Agustina Bazterrica dans son roman. Non, elle a choisi de nous montrer le pire. Si aucune viande animale n’est comestible reste la viande humaine… Et c’est ainsi que le cannibalisme devient légal.

Je ne vous parlerais pas de l’histoire en elle-même, simplement de l’horreur absolue, parfois tout simplement insupportable qui se dégage de certains passages. Comme tout roman de Science-Fiction, celui-ci nous pousse à la réflexion. Car comment ne pas faire le parallèle entre ce que subissent les « têtes » dans le roman et les animaux dans l’industrie agroalimentaire actuelle ?

 

Flammarion, 2019.

À retrouver (entre autres) à la Médiathèque d’Acigné.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue