Trashed / Candida Brady + Derf Backderf

La fondation Tara vient de sillonner en six mois neuf fleuves européens avec une goélette pour identifier et remonter la source du micro-plastique dans les océans. L’expédition a commencé par la Tamise et se termine par l’estuaire de la Loire.

L’équivalent d’un camion-poubelle serait déversé dans les océans toutes les minutes. Plastique en mer, les solutions sont à terre. C’est également ce que déclare l’ancienne navigatrice et Présidente de la fondation WWF France Isabelle Autissier. Il suffit parfois d’un petit déclic pour amorcer une prise de conscience. Ce documentaire trash d’utilité publique, à montrer partout, dans les écoles, les entreprises, les administrations, les médias…, dénonce, avec pédagogie et sans culpabilisation, les lourdes menaces que font peser l’amoncellement et le traitement de nos déchets sur l’environnement et la santé. Certes le sujet ne fait pas sauter de joie au plafond mais ce documentaire fonctionne comme un déclencheur par ses images chocs même si le problème est perçu depuis des lustres. Jeremy Irons dans une itinérance naïve et sensible qui le fait transiter au Liban, en Islande, en Indonésie, en France ne tient pas un discours culpabilisant mais tente de réveiller les consciences globales pour sortir du cauchemar du suremballage et de la sur-consommation mondiale. Il rectifie également les inexactitudes entendues et lues ci et là sur le vortex de plastique dans le Pacifique: le fameux septième continent qui sensibilise le grand public. Sa composition est malheureusement plus diluée. Des solutions alternatives existent, comme la mise en place du vrac dans les commerces de proximité ou celles créatrices de milliers d’emplois dans le secteur de la gestion des déchets de la ville de San Francisco et surtout la suppression ferme et définitive des sacs plastiques, et concluent ce documentaire sur une infime note d’espoir histoire de ne pas courezfinir trop assommé.

Vous pouvez également lire le roman graphique Trashed de Derf Backderf sur le même sujet mais traité de manière plus légère.

9781419714542_custom-f966b093c75f62d5ff43a292a1206b8608c54301-s400-c85

Et pour ne pas complètement déprimer, voici quelques initiatives louables, individuelles et collectives, à démocratiser en matière environnementale même si cela semble bien vain sans l’implication des gouvernants et des grands groupes financiers et industriels.

2018

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue