Le potager du paresseux / Didier Helmstetter

Que diriez-vous d’arrêter totalement de travailler, désherber, traiter et arroser votre potager? Je vous avoue que j’ai démarré la lecture de ce livre un peu dubitatif, persuadé d’avoir dans les mains un énième livre sur la permaculture, sans grande valeur ajoutée.

Quelle erreur ! Ici, il n’est pas question de buttes, de permaculture ou de culture maraichère responsable, le propos va encore plus loin.

Notre auteur-jardinier expose sa méthode en deux parties.

Tout d’abord, il se propose de nous exposer en détails les phénomènes naturels, souvent invisibles, qui surviennent dans la terre de nos potagers, sciences à l’appui, pour nous amener logiquement et intuitivement sur la suite de son livre : la méthode déduite la plus naturelle est sensée de culture d’un potager selon lui : la phénoculture (la culture sous couvert de foin)

Le sous-titre de son essai parle de lui-même :

Pourquoi et comment je produis en abondance des légumes plus que bio, sans engrais, sans compost, sans pesticides et sans aucun travail du sol

Bon, je vais quand même ajouter un petit bémol à ma critique : j’ai trouvé le ton un peu moralisateur et les figures de styles redondantes, voire agaçantes (les « kangourous » et les mentions au « transat »), les petits strips BD avec des paresseux n’apportent quant à eux pas grand choses. Et en définitive, le titre du livre est assez mal choisi, car « paresseux », ce n’est pas très positif, et finalement, ce n’est pas du tout le propos, au contraire !

Je vous laisserai seul.e.s juges de la véracité et de l’efficacité de la méthode, quant à moi, je suis a priori convaincu, et je vais tenter la phénoculture dès cette saison de jardin…et je vous ferai dans ce même article un retour de cette première expérience à l’issue de la saison.

À retrouver (entre autres) à la bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?

Pour aller plus loin, je vous encourage à consulter la chaîne Youtube de l’auteur