Jeu-vidéos et Arts – notre sélection

Pour compléter notre article sur les liens entre jeux-vidéos et arts, petite sélection de quelques titres à emprunter dans vos médiathèques préférées.

Parfois sources d’inspirations, parfois adaptés d’œuvres, nous vous proposons de décrypter qui du jeu ou de l’œuvre est arrivé en premier (l’œuf et la poule version geeks !).

On se permettra tout à fait subjectivement dans certains cas de vous conseiller l’une des versions, ou d’en vous déconseiller une autre.

Les jeux-vidéos adaptés dans d’autres formats (le best-of ? pas sûr!)

Ici, c’est le jeu-vidéo qui a inspiré d’autres œuvres ultérieurement, ou dont les personnages ont été adaptés.
Impossible de tout citer – des listes existent par ailleurs sur le web – mais voici quelques titres qui nous ont marqués, pour le meilleur ou pour le pire.

Et pour le fun, on ne sépare pas le bon grain de l’ivraie, à vous faire votre propre expérience 😉

Les œuvres qui ont inspiré les jeux-vidéos

Et maintenant, les sources d’inspirations, ou les adaptations en jeu d’autres œuvres.

The Walking Dead

The Witcher / Le Sorceleur

On parle également du sorceleur dans cet article

Metal Gear Solid

Le saviez-vous ? Hideo Kojima s’est très largement inspiré des films New York 1997 et Los Angeles 2013 de John Carpenter pour créer son antihéros.

Le nom, tout d’abord, est totalement repris. Le personnage des films, nommé Snake Plissken, a donc inspiré le nom du héros des jeux : Solid Snake. Pour pousser le bouchon encore un peu plus loin, dans l’épisode 2, Snake, sous couverture est même un temps rebaptisé Iroquois Plissken.

Quant au look du personnage, les images parlent d’elles-mêmes :

John Carpenter et son œuvre inspirent le jeu au-delà de Snake :

Assassin’s Creed

Attention, ça se complique. La saga Assassin’s Creed puise ses sources dans de multiples références.

Évidemment, l’Histoire du Monde elle-même inspire la saga, puisque chaque épisode se déroule à une époque et dans un pays différent (L’Égypte antique, Rome, la Grèce, l’Italie des Borgia, l’Angleterre Victorienne, Paris à la Révolution…).

Le premier opus se concentre sur les origines des assassins, les ḥašašyīn, c’est à dire les membres du culte Nizârite du 11ème siècle.

Mais d’autres œuvres de fiction ont également inspiré le jeu :

Depuis, les jeux ont été déclinés dans de nombreux formats :

La Divine Comédie de Dante

Les pérégrinations de Dante Alighieri ont également donné lieu à des adaptations (libres) en jeux-vidéos, ou ont inspiré ceux-ci :

Nous pourrions encore continuer notre liste, mais point trop n’en faut.

Si vous aviez commencé votre lecture sur le jeu vidéo par cet article, nous vous conseillons également, pour aller plus loin, l’article « Jeux-vidéos #2 » sur le site des Médiathèques – Rennes Métropole. [INSÉRER LE LIEN]