Boo / Neil Smith

Vous êtes-vous déjà demandé, chère mère et cher père, quel genre de dentifrice utilisent les anges du paradis ?
Ainsi commence le récit d’Oliver « Boo » Dalrymple, treize ans, fraichement arrivé au Village soit « l’au delà de toutes les personnes mortes à treize ans ».

Adolescent à contrepied, très intelligent et curieux, mais socialement en marge, Oliver n’est pas plus ennuyé que ça d’être mort et va accepter assez facilement la situation, ainsi que ce paradis plus tiède qu’idyllique, où est rassemblée une communauté d’adolescents de treize ans (depuis plus ou moins longtemps selon la date de leur décès…). L’arrivée de Johnny, un camarade de classe, va néanmoins mettre à mal cette adaptation puisque Boo découvre alors que lui et Johnny sont morts dans une fusillade. Et que le coupable est probablement arrivé au Village en même temps qu’eux…

« Boo » est un roman surprenant, qui joue avec l’attente du lecteur pour mieux le surprendre. Très bien construit, ce roman aborde sous un angle original des questions aussi graves que celles du harcèlement, du deuil, de la religion et de la vengeance. Quelques notes d’humour et le détachement presque lymphatique du personnage rendent plus facile a encaisser la dureté de certains passages et une atmosphère étrange s’installe entre nous et le roman. Une complicité en tension, un malaise poétique.

Les personnages sont attachants, subtils, réussis tout comme le rythme du livre et son intrigue.
Un vrai coup de cœur, pour les Ado mais aussi, les adultes. Ne vous en privez pas.

2019 – École des loisirs
Traduction : Lori Saint-Martin et Paul Gagné

A retrouver à Bourg-L’Evesque , Cleunay, Triangle, Landry, Longchamps, Lucien Rose
Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la métropole ? Consultez le catalogue