Intimité(s) … / Félix Vallotton

Dix gravures, dix scènes de la vie conjugale (et extra), vénéneuses et prêtes à sombrer dans le noir total.

vallotton2

Les éditions Martin de Halleux reproduisent les gravures de l’artiste franco-suisse Félix Vallotton (1865-1925) accompagnées d’un texte d’introduction de l’écrivain Jean-Philippe Toussaint et d’une présentation historique par Katia Poletti. Cette série de dix gravures, considérée comme le chef-d’oeuvre de Vallotton, est accompagnée notamment de la série Les Instruments de musique.

vallotton4

Pour ces gravures sur bois, Vallotton choisit de n’utiliser que le noir et blanc, sans les nuances du gris. L’effet est saisissant et donne un climat étrange à des scènes de la vie quotidienne. Le noir notamment, de plus en plus envahissant, pèse sur ces scènes comme l’annonce de désastres indicibles.

vallotton3

On peut cependant apprécier ces images, qui ont finalement peu vieilli grâce à leur épure presque abstraite, sans inquiétude. Une présentation de ce livre est disponible sur le site de France Inter.

On peut aussi y retrouver un court-métrage qui reflète bien l’esprit de l’oeuvre.

Les éditions Martin de Halleux ont également réédité en 2019 La Ville : un roman sans paroles de Frans Masereel, un autre chef-d’oeuvre de la gravure, précurseur du roman graphique (également disponible à la bibliothèque des Champs Libres).

Martin de Halleux, 2019.

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue