Quand le livre envahit l’album – petit parcours parmi les livres dans les livres jeunesse

« Au milieu de ce livre, il y a un mur.

Et c’est plutôt une bonne chose.

Le mur protège ce côté du livre. »

En s’ouvrant par ces mots, Le bon côté du mur de Jon Agee (2019) inscrit l’objet livre et sa matérialité au cœur de son album, thème classique de la littérature jeunesse mais traité ici de façon très fine. En effet, tout au long de l’album, un mur sépare les deux côtés du livre et conforte le personnage sur le fait qu’il est du bon côté du livre.

Capture 6

Au-delà d’une métaphore explicite sur la frontière et le rapport à l’inconnu ou le bien et le mal, c’est un véritable jeu dynamique entre le texte et l’image qui se déploie. En effet, chaque côté du livre devient un théâtre indépendant, les images prenant le contre-pied du texte, qui multiplie les faux semblants, les préjugés ou les mauvaises interprétations du jeune héros. Ainsi, alors que celui-ci a tout à fait conscience d’être dans un livre, il ne parvient pas à appréhender les dangers véritables qui le menacent, jusqu’à sa découverte de l’autre côté du livre… loup

La matérialité de l’objet prend également corps dans Le loup dans le livre de Mathieu Lavoie (2015), mais en transformant les livres de contes en cachette dont sont débusqués les personnages par le loup… Sont notamment visités le Petit Chaperon Rouge, Les trois petits cochons, La Chèvre de Monsieur Seguin et Pierre et le Loup, qui s’enfuient de leur livre à l’arrivée du loup.

Aussi le conte-randonnée parmi les contes devient-il une partie d’attrape, joyeuse farandole de personnages, qui trouvent refuge dans le livre voisin devenant à la fois une halte temporaire et un espace de jeu…

Inter_1-28

Autre jeu formel dans Le livre du livre du livre de Julien Baer et Simon Bailly (2018), qui décline trois fois le même texte dans trois décors différents.

livre du

A chaque décor correspond un livre qui s’achève sur la découverte d’un livre, selon le principe de la mise en abyme. Ce principe prend également corps physiquement car chacun des récits trouve sa place dans un livre d’un format différent, faisant de l’ensemble un livre gigogne dont la résolution de l’intrigue vaudra pour l’unique récit mais pour les trois objets/décors.

téléchargement

Enfin, voici Un vrai livre de Jom Tanne (auteur mystérieux derrière lequel se cache Edouard Manceau). Et oui, un vrai livre car celui-ci raconte la genèse matérielle d’un livre tout au long de l’album et les phases de sa réalisation par différents personnages, depuis l’abattage de l’arbre jusqu’à la feuille de papier en passant par la découpe.

C’est sur cette feuille de papier finalement réalisée que Jom Tanne, à la fois auteur et personnage, écrit, à la fin de cet album, toute cette histoire « en rêvant qu’un jour elle devienne un livre. Un vrai livre. » Ce qui est aujourd’hui chose faite…

vrai

Jon Agee, Le bon côté du mur, Gallimard Jeunesse, 2019

Mathieu Lavoie, Le loup dans le livre, Hélium, 2015

Julien Baer, Simon Bailly, Le livre du livre du livre, Hélium, 2018

Jom Tanne, Un vrai livre, Milan, 2017

Prochainement disponibles (entre autres) à la bibliothèque des Champs Libres