S’il n’en restait qu’un : Idées noires

S’il n’en restait qu’un(e), ce serait les « idées Noires » de Franquin…

Parce qu’elles me font me sentir plus humaine, au beau milieu de toute cette noirceur. En révélant l’absurdité de nos comportements, de nos relations à notre environnement, mais aussi notre fragilité face à la mort, la maladie, la bêtise, Franquin sublime notre condition humaine.  C’est nerveux, c’est noir, c’est idiot, c’est puissant, c’est cruel, c’est salutaire, c’est intemporel, c’est drôle, c’est cynique, c’est poétique. Quand je referme Les Idées Noires, je souris,  mon âme est réchauffée et je lui suis reconnaissante de me tenir éveillée avec élégance et pudeur. Merci à Franquin pour ce « Gaston trempé dans la suie » selon ses propres mots.

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue

Emmanuelle LC. (Les Champs Libres / Rennes)

Le 4e étage de la bibliothèque des Champs Libres ouvre ses portes le 30 septembre 2020 après plusieurs mois de travaux. À cette occasion, quelques lecteurs ont tenté de faire face à ce dilemme : ne retenir qu’un seul titre parmi les 40 000 volumes de l’étage ; n’hésitez pas à vous prêter au jeu et à nous envoyer votre proposition via notre formulaire coup de coeur !…