S’il n’en restait qu’un : Proust

Un seul livre ? Un seul à emporter sur une petite île bretonne, par exemple à l’occasion d’un confinement plus sérieux suite à une invasion de troupes biélorusses ?

Ce serait À la recherche du temps perdu, de Marcel Proust, sans hésiter, déjà parce qu’elle offre un temps de lecture incomparable, d’autant plus qu’on doit la relire à satiété pour en dégager toute la saveur, ensuite parce qu’elle demeure une de mes plus grandes émotions de lecteur, enfin parce que, dans cette somme, c’est non seulement l’incroyable diversité des sentiments humains qui est disséquée, analysée, raillée, mais aussi notre rapport à l’existence, à l’art et… au temps.

À retrouver (entre autres) à la Bibliothèque des Champs Libres.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue

Le 4e étage de la bibliothèque des Champs Libres ouvre ses portes le 30 septembre 2020 après plusieurs mois de travaux. À cette occasion, quelques lecteurs ont tenté de faire face à ce dilemme : ne retenir qu’un seul titre parmi les 40 000 volumes de l’étage ; n’hésitez pas à vous prêter au jeu et à nous envoyer votre proposition via notre formulaire coup de coeur !…