Le cœur cousu / Carole Martinez

La langue au service de la poésie, les mots qui concentrent un hymne féminin, familial. Ce récit, d’une magie et d’un lyrisme rares, est une détonation dans le monde littéraire.

Carole Martinez tisse une odyssée mouchetée par les superstitions et les obstacles, la tradition et ses heurts autour d’un secret, l’héritage puissant qui entraîne à l’exil, à l’errance de femmes et filles courageuses. L’histoire, minutieuse et colorée, est envoûtante et transporte dans un vertige de sensations parfois insurmontables. Au fond, le roman est un cri de liberté, la voix du désir, comme la restauration d’une chair bafouée.

L’autrice kidnappe le lecteur·rice et le·e fait basculer à tout jamais dans une fugue musicale, une ode à l’écriture et à l’amour. L’occasion d’une fresque de femmes à qui elle offre une lumière incantatrice diffusant une richesse émotionnelle incomparable. C’est absolument bouleversant et remarquable.

Depuis le premier soir et le premier matin, depuis la Genèse et le début des livres, le masculin couche avec l’Histoire. Mais il est d’autres récits. Des récits souterrains transmis dans le secret des femmes, des contes enfouis dans l’oreille des filles, sucés avec le lait, des paroles bues aux lèvres des mères. Rien n’est plus fascinant que cette magie apprise avec le sang, apprise avec les règles.


Le saviez-vous ? Carole Martinez a été l’un·e des invité·es d’honneur de l’édition 2018 de Jardins d’hiver.


2009 – Folio

À retrouver (en autres) à la bibliothèque des Champs Libres !

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue