Le garçon sorcière / Molly Knox Ostertag

Entre magie et questions de genre, un univers riche et envoutant.

Dans la société d’Aster, les filles sont élevées pour devenir des sorcières et les garçons des métamorphes. Aucune transgression n’est tolérée face à cette tradition. D’ailleurs, on raconte l’histoire du grand-oncle d’Aster qui est devenu fou à vouloir apprendre la sorcellerie.
Mais Aster ne sait pas se métamorphoser et il est passionné par tout ce qui touche à la sorcellerie, au point d’espionner les enseignements des filles. Et quand les garçons commencent à se faire mystérieusement enlever, Aster est persuadé de pouvoir aider avec sa magie.

Le titre nous l’annonce, il va être question de genre et de place dans la société selon celui-ci (en tout cas, dans la société bien particulière d’Aster). Mais au delà de ce questionnement sur « c’est quoi une fille/un garçon ? », l’aventure d’Aster est prenante et l’histoire se lit d’une traite. Les dessins sont simples sans être simplistes et les couleurs sont magnifiques, chatoyantes.

Le ton est plus sérieux que ce je recommande habituellement, mais je trouve qu’il vaut son petit détour, alors n’hésitez pas ! En plus, la BD est en 3 tomes (dernier tome à paraitre), ce qui n’est franchement pas pour déplaire quand on a l’habitude (comme moi) des mangas en x tomes.

Kinaye, 2020.

À retrouver (entre autres) à la Médiathèque d’Acigné.

Vous êtes abonné dans une autre bibliothèque de la Métropole?
Consultez son catalogue